Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 09:30

Secret Défense

Extrait du

"Relevé Secret des Ecoutes Secrètes"

 

-  Dame Justice, la production et la gestion de la richesse sont les vecteurs de la progression de la misère positive hahaha !

-  Ce n’est pas normal Dame MEDEF, vous êtes certaine de votre philosophie ?
-  Dame Justice en 1960 un ouvrier produisait un pour un, aujourd’hui le même ouvrier produit 5 fois plus.
-  Oui Dame MEDEF.
-  En 2050 le même ouvrier produira 10 fois plus.
-  Oui Dame MEDEF.
-  Pourquoi voulez vous que nous payions neuf ouvriers qui ne servent à rien.
-  C’est ben vrai Dame MEDEF, quel gâchis !
-  Bien sûr que c’est du gâchis Dame Justice et nous vous remercions de nous soutenir dans la démarche, nous évitant de gaspiller l’argent des caisses de chômage et des Trésors Publics du monde que nous avons privatisés.
-  C’est la moindre des choses Dame MEDEF, les temps sont durs !
-  Les temps sont durs Dame Justice, car nous devons verser une petite part de nos bénéfices aux politiques et créer des emplois fictifs pour les plus méritants.
-  Dame MEDEF les emplois fictifs sont la reconnaissance du mérite !
-  Pas toujours Dame Justice, quand je pense ce que va couter aux blaireaux les emplois fictifs des autres incompétents qui gardent l’Elysée depuis 2007, le petit hongrois et de ses collègues, quand ils vont en être viré, je me marre !
-  Dame MEDEF, en matière de mérite on a déjà connu mieux, mais en coût rarement hahaha !
-  Dame Justice, j’espère que le peuple ne fera pas appel à la justice maintenant que nous avons un ancien président reconnu coupable et condamné.
-  De toutes les façons le fondement d’un jugement repose exclusivement sur le jugement que chacun peut faire d’une situation. Le problème est, et heureusement, que le jugement n’appartient pas au peuple mais aux élites de la Justice !
-  Heureusement le jugement du peuple manque obligatoirement de fond. Le peuple ne voit que la forme Dame Justice !
-  Le peuple manque de jugements ! Elle est bonne Dame MEDEF hahaha !
-  Quoi donc Dame Justice ?
-  Que le peuple manque de jugements hahaha !
-  Pourquoi Dame Justice ?
-  Dame MEDEF, dommage que le peuple manque de jugement autrement y serait déjà au trou tout le peuple hahaha !
-  Quelle est bonne Dame Justice hahaha ! J’avais pas compris hahaha !
-  Moi aussi je suis une comique Dame MEDEF ?
-  Bien sûr Dame Justice que vous êtes une comique et dans votre milieu il y a beaucoup de comique mais qui manquent souvent d’humour.
-  Dame MEDEF on peut pas être des comiques et avoir de l’humour !
-  C’est ben vrai ça Dame Justice, mais il arrive parfois que votre métier fasse rire !
-  Chirac pété de rire quand il sort d’un tribunal, Nanar pareil, Pasqua idem etc. et Woerth, il sera bientôt mort de
-  Enfin !
-  Comment çà enfin Dame MEDEF ?
-  Non rien, Dame Justice, vous parliez de Woerth qui allait bientôt mourir.
-  De rire bien sûr !
-  De rire vous êtes sure ?
-  C’est évident Dame MEDEF, Woerth à sa sortie du tribunal il va avoir une crise de rire, c’est certain et il n’en est pas à une crise près ! DSK, Fabius, Evin, Juppé et toute la compagnie, les tribunaux ça les fait rire, c’est pour vous dire si on est des comiques nous les juges. Je ne vois pas ce qui pourrait faire rire de la sorte les blaireaux en sortant des tribunaux.
-  Rappelez vous Dame Justice tous ces blaireaux pleuraient en sortant du Tribunal d’Outreau. Mais il est vrai que le juge Burgaud est au dessus des usages des comiques de service.
-  Dame MEDEF, il n’y a pas que dans les services des impôts ou de la police que l’incompétence existe. Tout le monde ne peut pas avoir le talent des grands comiques procureurs comme celui de Nanterre le Phiphi Communal Mondial Européen, ou le talent qui singularise la haute cour de Justice.
-  Dame Justice aucun blaireau ne rigole en sortant d’un tribunal français héhéhé !
-  Ha bon ? Ne me dites pas Dame MEDEF que mon métier est exercé par une majorité d’incompétents ?
-  C’est à se demander Dame Justice. A chaque fois qu’un grand patron sort d’un tribunal tous les employés pleurent, quand un banquier sort d’un tribunal en rigolant les usagers pleurent, Total qui ressort blanchi après avoir noirci la Bretagne, sans oublier le trésorier payeur général qui rigole avec les magistrats pendant l’audience pour mieux préparer l’assassinat et la faillite de l’innocent contribuable qui se suicide à la sortie du tribunal.
-  Le principal Dame Medef, c’est que la Mondialisation et ses collabos rigolent sur les parvis des tribunaux accrochés aux micros des médias complices !
-  Certes Dame Justice.
-  Dame MEDEF, l’équilibre fragile de la Justice se situe entre l’incompétence et l’injustice.
-  C’est à dire Dame Justice ?
-  Un grand patron, un banquier, un trésorier payeur général devant un tribunal ça fait sérieux !
-  Oui Dame Justice !
-  Les employés, les imposables ou les usagers bancaires qui pleurent en rentrant dans un tribunal notifient leur incompétence juridique vis à vis des comiques que nous sommes. Le magistrat n’a plus qu’à être discret dans sa minute en prenant tout son temps, car une minute n’est pas si rapide qu’on pourrait le penser Dame MEDEF !
-  Elle est bonne celle là, une minute ne vient jamais à la seconde Dame Justice !
-  Elle est meilleure la vôtre Dame MEDEF ! Une minute ne vient jamais à la seconde ! On devrait monter Les Vamps Hard, qu’est ce qu’on ferait rigoler toutes les deux héhé !
-  Vous croyez Dame Justice !
-  Quel talent la façon de présenter votre blague, on le sent bien que vous vivez pleinement ces moments d’exceptions que sont les traits de génie qui sommeillent en vous et qui se répandent dans l’extase de l’esprit averti. Dame MEDEF, vous inspirez l’inspiration !
-  Je sais, je sais Dame Justice !
-  Je suis vraiment fière en ma qualité de garante de l’équilibre de la nation, d’être une collabo de la Mondialisation à vos cotés Dame MEDEF.
-  Je vous comprends Dame Justice !
-  Quel plaisir que vous êtes Dame MEDEF !
-  Je sais je sais, merci, merci !
-  De rien de rien !
-  Merci, merci Dame Justice, merci !
-  De rien, de rien Dame MEDEF !
-  Nous sommes bien d’accord également Dame Justice, quant à l’application des dispositions de la Justice sociale reposant sur les deux principes de répartition des richesses : la première, celle de la misère qui est réservée à tous les blaireaux et la seconde, celle des richesses, qui est réservée aux riches.
-  Affirmatif Dame MEDEF. La justice est juste avec votre Justice Sociale. D’autre part, j’apprécie votre intégrité et votre discrétion concernant la répartition de la richesse, ce qui démontre bien votre délicatesse envers les miséreux.
-  Dame Justice, nous ne pouvons pas être pingre avec la misère, elle est un don du ciel pour la Mondialisation et pour les miséreux. Qu’auraient-ils autrement ?
-  Ne vous mettez pas en danger financièrement avec la misère Dame MEDEF !
-  Nos débordements sont rares et accidentels n’est ce pas Dame Justice ?
-  Heureusement autrement il y aurait plus d’un scandale journalier.
-  Ho oui Dame Justice hihihi ! La Justice c’est un métier comme détourner du pognon, il faut le savoir faire de la discrétion. Les politiques sont trop pressés de vouloir faire des profits et la loi alors qu’ils n’en ont ni le droit ni les capacités. Mais je dois reconnaître que nous avons la chance en ce moment d’avoir à la tête des états une bande d’incapables, qui ne reculent devant rien.
-  C’est ben vrai ça Dame MEDEF ?
-  Les élus du monde entier veulent leur part du gâteau sans attendre. Il nous est difficile de leur refuser des avantages car nous sommes les honnêtes maîtres du monde, la Mondialisation. Mais je dois vous avouez Dame Justice, que les élus du monde entier nous coûtent beaucoup moins cher que tous les salariés, les retraités et les chômeurs du monde entier.
-  J’en conviens mais vous ne craignez pas une réaction du peuple s’il crève de faim Dame MEDEF !
-  Bien sûr qu’il existe un risque, mais un risque minime Dame Justice. Nous savons que la police nous soutient et nous sommes en train de prendre attache avec l’armée.
-  Vous êtes habilité à commander l’armée Dame MEDEF ?
-  Pas encore Dame Justice, l’armée n’a pas encore été privatisée tout comme la Justice et la police contrairement au Ministère des finances et du budget de l’UMP, l’Elysée ou le trésor public mais cela ne saurait tarder.

Auteur J-P Aupert tous droits réservés

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre Aupert - dans Police - Justice
commenter cet article

commentaires

L'abolition De La Raison

  • : L'Abolition de la Raison
  • L'Abolition de la Raison
  • : Le roman de la psychiatrie de la Mondialisation, des impôts, des banques, des bourses, du FMI etc., de ses sectes, le Siècle, le Bilderberg, Trilatéral Commission, le Club de Rome, l'UE etc. et de ses collabos, les politiques.
  • Contact

L'abolition De La Raison

  • Jean-Pierre Aupert
  • Musicien, Chef d'Orchestre, Auteur Compisiteur, Ecrivain, Penseur, Témoin, NO JUGE
  • Musicien, Chef d'Orchestre, Auteur Compisiteur, Ecrivain, Penseur, Témoin, NO JUGE

Jean-Pierre Aupert

Musicien - Chef d'Orchestre

Auteur Compositeur

Penseur - Ecrivain

Témoin

NO JUGE

Recherche

L'Abolition de la Raison

Dramatique feuilleton humoristique de la psychiatrie intense de la politique et de ses hommes, de l'économie, de nos Bourses, des Banques, du FMI etc., de la France, de l'Union Européenne, de la Mondialisation de 2012 à la fin de ce Monde.

Archives

L'économie nous appartient !

Ce n'est pas l'Euro qu'il faut sauver, c'est notre peau !

A l'heure où les politiques, les collabos de la Mondialisation, finalisent notre faillite réveillons nous, car notre avenir dépend de notre volonté à nous en sortir. Avons nous envie de laisser nos enfants dans l'esclavage de notre laxisme.

Partagez, informez dans les conditions que je propose, remettons ces gens du dessus à leur place exact !!!

LIRE "Ce n'est pas l'Euro qu'il faut sauver, c'est notre peau ! Reprenons la main" ET AGIR !

L'Appel du 18 Novembre 2011

Tous les politiques actuels se réclamant du Général, ne sont que des imposteurs de l'essence même du devoir de conscience que nous devons à ceux qui ont lutté pour notre liberté.

La solution à notre liberté existe, il faut que nous en ayant la volonté.

ABONNEZ VOUS

Témoin du Futur

Témoin de la Faillite Humaine

 Témoin  de L'Abolition de la Raison