Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 16:59

Secret Défense

Extrait du

"Relevé Secret Des Ecoutes Secrètes"

 

- François ?

- Oui…. Je réfléchissais…..au choix délicat des Ministres potentiels à….ministrer.

- Je vois, prends ton temps,François.

- Je prends… tout mon temps.

- Pense que la France ne peut pas rester pendant cinq ans sans ministres.

- Pourquoi pas….Laurence ?

- C’est vrai que cela ne changerait rien.

- Tu vois….j’ai raison…Laurence.

- Certes. Premier Ministre un prof d’allemand, çà c’est bien vu, l’Allemagne va nous       regarder différemment.

- Sûr.

- Et il s’appelle comment , François ?

- Je crois que c’est… Ayrault….son nom.

- Très bien, et tu es certain qu’il n’en fera pas plus que Fillon François ?

- Laurence…si je le ministre….c’est que je suis con…vaincu… qu’il n’en fera pas     plus…que Fillon.

- OK, je ne m’y oppose pas. Pour les autres ministères, François à qui penses tu ? 

- Val…est de très bon con…seil et me décon…seille d’ailleurs…Ségolène.

- A bon je les croyais amis.

- Les temps changent…Laurence.

- Donc tu laisses à l’appréciation de Valls le choix de tes ministres ?

- Oui…cela m’évitera des scènes de… ménage Laurence.

- François, je ne voyais aucune jalousie sous-jacente chez Valls, comme quoi les   apparences  sont trompeuses.

- Et oui.

- Que vas tu faire pendant que Valls va choisir tes ministres François.

- Parler.

- De quoi François ?

- De rien Laurence…Mais…parler.

- C’est bien François, parle de rien et surtout n’en fait rien.

- Ne t’inquiètes pas…Laurence.

- C’est un simple rappel, François.

- Merci. Puis après, je vais…faire un coup de….pub…Laurence.

- Ha bon ?

- Faire baisser de 30…% le salaire de président

- Cela fera quand même 110% d’augmentation pour toi par rapport à Chirac !

- Bien sûr Laurence… Mais… les Françaises et…les Français ne pensent pas  comme toi…c’est eux qui payent… alors ils auront l’impression…de gagner de  l’argent… de faire… des économies… Je te promets Laurence…que c’est  l’unique diminution à part son pouvoir d’achat…que la France va connaître…en  cinq  ans..

- Ok et puis après çà François ?

- Je vais augmenter de…disons…25%... les alloc de rentrée scolaire.

- Tu y tiens à ça François, cela va nous faire du bénef en moins.

- Je vais financer… cette augmentation… par un emprunt que les Français…  rembourseront avec intérêt.

- YES tu es très bon, on va faire du bénef sur les alloc de rentrée, parfois tu me    surprends François.

- Et ce n’est …que le début… Laurence.

- Espérons….

- Après, Laurencce…je vais bloquer le prix de l’essence… pour trois mois.

- Tu délires François, trois mois sans augmentation ???

- Laurence… après ces trois mois… c’est toi… qui décidera de la courbe à   donner…   à l’augmentation.

- Ok, François, c’est vrai que cela fait partie de ton contrat François.

- Laurence… je sais… après on va cartonner… commençons par endormir les   blaireaux comme prévu.

- YES YES YES François.

- Danke…Laurence !

- Après ça que vas tu faire ?

- En ma qualité d’ancien conseiller économique… auprès de notre Maître à tous…     François Mitterrand… je vais augmenter en diminuant le taux de rémunération du         livret A… et pour attirer beaucoup de blaireaux on double plafonnement.

- Yes !! YES !! Ils vont accourir les blairs, ils vont venir se jeter dans la gueule du    loup ! YES YES YES !!! François !

- Comme tu le dis… si bien d’ailleurs… Laurence…on va se retrouver avec un tas de      pognon à  dépenser… que si cela se trouve… que les blairs ne retrouveront jamais.

- J’espère bien François, qu’on va leur bouffer leur pognon jusqu’au trognon !

- YES YES YES…… Laurence !

- Ok François, après ce joli coup, tu n’as pas oublié l’Europe ?

- Non Laurence… Dans un premier temps… je vais aller rendre visite à     L’Allemagne…  à Merkel… avec du retard, mes services secret feront tomber en           panne mon  estafette… il faut bien savoir se faire désirer… Merkel va faire sa   bergère  allemande… et moi mon Milou.

- C’est ben çà mon François.

- Elle jappera en allemand et moi… en français.

- Bien, bien…

- La presse Laurence… s’empressera de dire… que l’Allemagne n’a jamais été     aussi proche de la France… depuis 50 ans… et que nos divergences convergent         de concert.

- Très bien François.

- Je reviendrai en vainqueur ayant livré la France à l’Allemagne.

- Cela me rappelle quelque chose François.

- C’est vrai… cela me rappelle les récits… de mon ancien Maître… Mitterrand.

- Les François se suivent et se ressemblent François.

- Hé oui Laurence… un François peut toujours en cacher un autre.

- Les François François, c’est le karma de la France. François Mitterrand, François         Fillon et maintenant l’incroyable mais vrai, François Hollande.

- C’est MOA Président, l’incroyable… François Hollande !

- Je sais… je sais… je sais., François que c’est toi.

- Puis après avoir accepté l’armistice Franco allemand… j’irai trôner au siège de   l’Europe… porter le bonne parole de France.

- Laquelle François ?

- J’irai signer le pacte de stabilité et la règle d’or que j’ai dit que je ne signerai pas.

- C’est bien François. On était inquiet, mais tu respectes les clause de ton contrat, la     faillite de la France et la misère du peuple. C’est bien !

- Je ne suis pas… du genre à me dégonfler Laurence… Je ne suis pas…du genre   à      faire  ce que je dis… heureusement d’ailleurs… autrement demain tu me ferais    virer.

- Un contrat est un contrat François. Nigo par moment a cherché à nous doubler, tu         vois le résultat, il s’est fait virer, que cela te serve de leçon.

- Laurence, l’intégrité socialiste… et même le National Socialisme… est bien au   dessus  de l’intégrité de mes amis et collègues de l’UMP… Je pense que vous        auriez eu…moins de  problème avec Copé… qu’avec Nigo.

- François, si Copé avait été à la place de Nigo tu n’aurais jamais été élu. Copé fait        parti des plus grands fourbes que la France n’a jamais eu depuis plus 50 ans.

- Jamais je ne remercierai assez Nigo… ce petit hongrois de Neuilly  sur   Danube…      qui passe ses vacances à Abidjan sur Seine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre Aupert - dans Zarkozy - Hollande
commenter cet article

commentaires

L'abolition De La Raison

  • : L'Abolition de la Raison
  • L'Abolition de la Raison
  • : Le roman de la psychiatrie de la Mondialisation, des impôts, des banques, des bourses, du FMI etc., de ses sectes, le Siècle, le Bilderberg, Trilatéral Commission, le Club de Rome, l'UE etc. et de ses collabos, les politiques.
  • Contact

L'abolition De La Raison

  • Jean-Pierre Aupert
  • Musicien, Chef d'Orchestre, Auteur Compisiteur, Ecrivain, Penseur, Témoin, NO JUGE
  • Musicien, Chef d'Orchestre, Auteur Compisiteur, Ecrivain, Penseur, Témoin, NO JUGE

Jean-Pierre Aupert

Musicien - Chef d'Orchestre

Auteur Compositeur

Penseur - Ecrivain

Témoin

NO JUGE

Recherche

L'Abolition de la Raison

Dramatique feuilleton humoristique de la psychiatrie intense de la politique et de ses hommes, de l'économie, de nos Bourses, des Banques, du FMI etc., de la France, de l'Union Européenne, de la Mondialisation de 2012 à la fin de ce Monde.

Archives

L'économie nous appartient !

Ce n'est pas l'Euro qu'il faut sauver, c'est notre peau !

A l'heure où les politiques, les collabos de la Mondialisation, finalisent notre faillite réveillons nous, car notre avenir dépend de notre volonté à nous en sortir. Avons nous envie de laisser nos enfants dans l'esclavage de notre laxisme.

Partagez, informez dans les conditions que je propose, remettons ces gens du dessus à leur place exact !!!

LIRE "Ce n'est pas l'Euro qu'il faut sauver, c'est notre peau ! Reprenons la main" ET AGIR !

L'Appel du 18 Novembre 2011

Tous les politiques actuels se réclamant du Général, ne sont que des imposteurs de l'essence même du devoir de conscience que nous devons à ceux qui ont lutté pour notre liberté.

La solution à notre liberté existe, il faut que nous en ayant la volonté.

ABONNEZ VOUS

Témoin du Futur

Témoin de la Faillite Humaine

 Témoin  de L'Abolition de la Raison